COMITE DE JUMELAGE de PLENEUF VAL-ANDRE
                                                                        
 
  drapeau allemagne        drapeau européen     drapeau france         
 
        
       

  
 
                                                                                        

         facteur des nouvelles  de Florstadt !

 

Impressionen aus der Corona-Zeit in Florstadt....texte transmis par Silke ..et traduit en français par Jean-François 

Le CORONA a changé le monde ; il nous a changés, nous a freinés et nous limite . Une toute
petite particule , qui a ensuite acquis un tel pouvoir sur les êtres humains .
Dans toutes nos villes jumelées nous partageons le même sort ; pour la première fois depuis
de nombreuses décennies ; beaucoup d’entre nous n’avaient pas fait une semblable expérience .
Peine partagée diminue de moitié..... Nous nous rapprochons , nous serrons , seulement de
façon émotionnelle , par ce que que physiquement c’est interdit . Chacun à sa manière tire le
meilleur parti de cette situation qui nous est imposée .Ces moyens de communication modernes
que nous avons parfois envoyés au diable, viennent maintenant nous aider : whatsapp, SMS ,
skype , visioconférence ...nous pouvons nous voir et nous entendre à des nombreux kilomètres de
distance .
Nous découvrons en nous des goûts , que nous avions enfouis , ou pour lesquels nous n’avions
auparavant pas le temps ou bien nous essayons simplement quelque chose de nouveau ,
justement par ce que nous avons du temps pour cela . Nous rattrapons ce que nous avions négligé
et npous pouvons mener à bout les choses . Le temps , qui d’un coup est libre , par ce que la vie
associative , les engagements et les contacts sociaux ne sont plus permis , est vraiment du temps
libre , du loisir. Au début étrange , en quelque sorte un vide , des soirées sans rendez-vous , nous
nous sommes vite rendu compte que ça fait du bien de se ralentir . Le jardin , qui auparavant
nous apparaissait plutôt comme une tâche , maintenant nous le regardons d’un tout autre regard .
Il est devenu un oasis de bien être . Sans prendre de ticket d’entrée pour l’espace détente et sans
inconnus autour de nous .
Nous sommes devenus plus imaginatifs plus créatifs , nous sommes capables soudain
d’improvisation , par ce que nous ne disposons plus de telle ou telle chose . Nous improvisons à
la maison et remodelons notre travail quotidien de bureau ......télétravail dans la salle de séjour
avec les enfants . De tout nouveaux défis qu’il s’agir de relever . Bureau et enfants dans le même
espace . Nous faisons l’école à nos enfants ....... la règle de trois , le vocabulaire anglais , le
calcul de pourcentage et la géographie sont bien loin . Nous découvrons de toute nouvelles
facettes de ceux que nous aimons , justement parce que nous passons /devons passer du temps
avec eux de manière plus intensive .
Nous sommes devenus plus sensibles , nous regardons chez le voisin par dessus la clôture, offrons
notre aide et soutenons ceux qui sont les maillons les plus faibles dans notre société. Nous
maintenons donc largement nos contacts sociaux , mais de manière différente .
Mais .......il est possible de voir de deux manières différentes le verre à moitié rempli ....
Chacun de nous a aussi des nostalgies , des sentiments de malaise , des soucis , des questions
sans réponses
Notre famille nous manque , particulièrement les joies que nous apportent notre petits enfants ,
l’échange personnel et le contact physique , le sentiment de proximité , la réciprocité et la
convivialité , l’échange avec les collègues Les composants sociaux de notre vie nous font défaut .
Est-ce que nous allons , moi et ceux que j’aime , rester en bonne santé ?. Comment est-ce que ce

sera après le corona ? Est-ce que je vais perdre mon travail ? Vais-je pouvoir payer mes employés
ou vais-je être obligé de les licencier ? Comment vais-je sortir de cette situation financière
critique ?Vais-je pouvoir sauver et emmener dans le temps d’après , ce que j’ai mis difficilement
à construire pendant de longues années , mon existence ? Quel est mon poids , en tant que petite
partie d’un grand tout ?Est-ce que seuls les acteurs mondiaux sont gagnants ou bien ai-je aussi
ma chance ? Auparavant indépendant , maintenant je suis dépendant du soutien de l’état .

Peur , nouvelles anxiogènes , alarmisme , insécurité;.....jouant sur l’ignorance de l’auditeur ....le
pouvoir des médias et le pouvoir des unes des quotidiens . Celui qui lit et écoute , des semaines
durant , des grands titres uniquement négatifs , perd sa façon positive de voir la vie et confiance
.
Celui qui a peur ne pense plus par lui même , il est influençable . ......Nous devons avoir , nous
avons besoin d’avoir du respect , pas de peur . Beaucoup d’entre nous se sentent en sécurité ici ,
pas forcement d’accord avec tout , mais en sécurité .
Chaque situation nous met en face de défis , qu’il s’agit de relever , qui nous font grandir .
Tâchons de conserver , justement en ce printemps , le regard pour le beau et ne nous laissons pas
gâter la vie par les marchands de peur .
Silke que vous connaissez ? Elle est la présidente du comité allemand
Elle 
nous a envoyé un gentil message pour Pâques .  Le voici tel quel 
 
Liebe Freunde in unserer Partnerstadt Pleneuf-Val-Andre,

In dieser unwirklichen Zeit der Isolation fehlen uns Familie, Freunde und Bekannte. Wir teilen in allen Partnerstädten das gleiche Schicksal. Das verbindet... geteiltes Leid ist halbes Leid, sagt ein Sprichwort.
Wir können uns nicht treffen, aber Gedanken, Erinnerungen und Bilder sind frei. Sie zaubern uns ein Lächeln aufs Gesicht... Es werden ganz viele Nachrichten und Fotos über das Internet ausgetauscht. Wir denken aneinander.

Ich wünsche uns allen frohe Ostertage und dass wir trotz allem den Blick für das Schöne nicht verlieren.

Herzliche Grüße aus Florstadt
Silke  
 


Rassurez vous , la traduction est là :-)

Chers amis du Comité de jumelage de Pléneuf Val-André

 

En cette période irréelle de confinement la famille , les amis , les connaissances nous manquent . Nous partageons tous , dans nos ville jumelées le même sort . Ca créé des liens ….. « peine partagée diminue de moitié » dit un proverbe .

Il nous est impossible de nous rencontrer , mais les pensées , les souvenirs , les images sont libres . Ils font apparaître comme par magie un sourire sur nos visages . Tout un tas de nouvelles et de photos sont échangées pat internet . Nous pensons les uns aux autres .

 

Je nous souhaite à nous tous de joyeuses fêtes de Pâques et malgré tout de ne pas perdre e vue ce qui est beau .

 

Herzliche Grüße aus Florstadt
Silke


 
 
 
 



Créer un site
Créer un site